Notre Histoire

Depuis 2011, l’ONG SEMENKA, à l’initiative du Docteur Emmanuel Racy, œuvre en Afrique de l’Ouest (ONG Bénin Develop, Togo…) afin d’améliorer les revenus et les conditions de vie des populations rurales.
Avec l'implication forte de l’agronome Baptiste Bidet et de communautés locales, Semenka a su démontrer l’efficacité d’un nouveau modèle de développement durable, d’agroécologie et d'agroforesterie.
En 2018, en s’associant à UMAN (Universal Mutualised Aid Networks), « Réseaux de l’Aide Mutualisé Universel » co-créé par Steven Lafosse Marin, l'ONG a pu se structurer, se professionnaliser, répliquer son modèle et accélérer afin de changer d’échelle et soutenir de nombreux besoins locaux.

Le mot du président

Une évolution décisive pour tirer parti d’une expérience acquise, et réaliser de façon solidaire des objectifs précédemment affichés

Allant très assidûment opérer de jeunes patients à l’Hôpital Saint Jean de Dieu à Tanguieta, dans le Nord Bénin, j’avais constaté leur état de faiblesse, dû en particulier à la malnutrition. C’est pour leur permettre d’affronter dans de meilleures conditions le choc opératoire qu’ils allaient subir que j’ai voulu qu’ils puissent disposer d’une alimentation saine et produite sur place.

C’était le premier objectif de l’ONG que j’ai fondée en 2011, « Benin Develop », qui a aussitôt mis en chantier une ferme modèle, la ferme Titibi, puis a prolongé son action en créant, dans les villages environnants de Cossi et de Porga, des embryons de fermes pastorales.

Bénin Develop a poursuivi son objectif d’accroître une production vivrière autour de Tanguieta, et d’y améliorer la formation des agriculteurs qui s’y consacrent.

Pour y parvenir de façon efficace, dans un contexte d’économie solidaire, ainsi que pour rationnaliser et pérenniser ses interventions, Benin Develop, avec l’aide d’un partenaire stratégique UMAN, a décidé il y a deux ans de s’organiser différemment. Tout en s’appuyant sur les acquis et l’expérience de huit années d’existence, Benin Develop intervient à présent en tant que structure sociale et solidaire, avec des objectifs très focalisés sur des actions locales et non plus avec des considérations macro économiques.

Ceux avec qui sont montés les nouveaux projets et les nouveaux chantiers sont des partenaires soucieux d’acquérir une indépendance économique afin de ne plus être, à terme, dépendants d’une quelconque assistance. Pour réaliser cela, une nouvelle équipe s’est mise en place localement, intégrée aux partenaires qu’elle accompagne pour garantir un mode de fonctionnement solidaire, en les faisant activement participer aux choix et à la réalisation des actions programmées.

Afin de marquer cette évolution, Benin Develop a changé de nom et est devenu Semenka.

Nous continuons d’intervenir sur quatre volets essentiels : l’agriculture vivrière, la formation, l’environnement et la santé.

Je tiens à remercier ceux qui nous ont soutenu depuis notre création, et j’espère convaincre les autres de venir nous rejoindre.

Dr Emmanuel RACY, Président et Fondateur de Semenka

Notre approche

Circulaire, holistique et durable

Le transfert de technologies NORD-SUD et SUD-NORD permet l’échange de savoirs divers afin de favoriser l’essor des pays.

Dans la continuité de cette approche, diverses méthodes et solutions scientifiques sont mises au service des populations rurales et des agriculteurs. Ces méthodes accélèrent leurs capacités d’adaptation et améliorent leurs revenus ainsi que leurs conditions de vie.

En effet, grâce à l’apprentissage de pratiques agronomiques adaptées à la région, les agriculteurs bénéficient d’une meilleure productivité tout en contribuant au développement d’écosystèmes.

La consolidation d’un dialogue multipartite, avec une stratégie d’adaptation communautaire, est ainsi au cœur de cette vision.

Ancrage local et chaines de valeurs

Nous proposons un accompagnement financier et technique aux groupements de femmes, villageois et jeunes.

Cet accompagnement soutient l’accès à l’eau et à l’énergie, mais aussi l’accès aux savoirs ancestraux. En outre, il promeut la valorisation de la culture locale.

Cela se traduit, pour le volet environnemental, par la construction de centres agroécologiques pérennes et, en périphérie, de systèmes agroforestiers.

Quant au volet nutrition, différentes actions se distinguent. Parmi elles : le maraîchage, la production et la transformation des produits vivriers, ainsi que la production de riz transformés.

Sur le plan éducatif et entrepreneurial, ce sont des formations pratiques et des parcours d’insertion. C’est aussi la création de bourses et de projets entrepreneuriaux, avec une autonomisation et des emplois directs et indirects.

Enfin, sur le plan sanitaire, nous finançons missions chirurgicales, opérations et équipements, tout en formant le corps médical local.

Des activités respectueuses de l’environnement

Dans un souci urgent de préservation de l’environnement, l’agroforesterie constitue une réponse forte. En effet, celle-ci a recours à des pratiques ancestrales faciles à mettre en œuvre.

Il s’agit, par exemple, de recourir au reboisement par la production et la plantation d’arbres. Cette approche nécessite de sensibiliser à la sécurité alimentaire, aux modèles de productions et au changement climatique.

Ce n’est que par une réelle prise de conscience communautaire et un changement de comportements que nous pourrons agir.

Notre evolution

2010

Missions chirurgicales bénévoles

Identification de besoins essentiels (nutrition, santé, éducation, environnement..) dans l’Atakora au Nord Bénin

2011

Création de l’ONG Bénin Dévelop

Installation d’un puit et d’une bergerie

Formations et pratiques agroécologiques

Développement d'une première ferme à Tanguiéta

2016

Ecosystèmes locaux de confiance au Bénin, au Togo…

Développement et transmission de savoir-faire, apport de matériels, achats de matières premières

Création de nouvelles fermes (Porga, Tadissu….)

Sensibilisation et formations dans les communes voisines…

2020

5 fermes agroécologiques

Une pépinière et déjà 40 000 arbres produits et plantés

2 000 bénéficiaires directs

Respectivement 20 et 5 tonnes de protéines végétales et animales produites

Soutenir le développement en afrique

La fin de la pauvreté dans le monde passe par des modèles durables d’agriculture vivrière où chacun peut devenir acteur du développement des zones rurales, soignant l’homme et protégeant la nature